Sélectionner une page

Petit trait bleu , ovulation , interruption , enceinte , médicaments, trimestre , cycle , urines , gynécologue , femme , échographie , loi …autant de mots qui font tilt chez cette dessinatrice de 28 ans , qui nous fait partager son avortement , sur un mode plein d’humour et de tendresse .

BD digitale en 21 épisodes https://mylittleivg.wordpress.com/

structurés selon le parcours classique d’une interruption volontaire de grossesse en France .

Faire une IVG n’est pas quelque chose de facile : ce n’est ni un détartrage , ni une mauvaise grippe . Ca interpelle , ça fait gamberger, flipper , mais ce n’est pas non plus – en ce qui me concerne – un évènement qui m’a traumatisée . Je n’ai jamais rien lu de très nuancé sur ce sujet, la plupart des témoignages étant très dramatiques et négatifs . J’ai donc eu envie de faire entendre une autre voix , la mienne , celle de mes copines , des femmes de ma famille , des femmes autour de moi .

Interview de l’auteur – Cheek magazine

Pour le journal “Le Monde ” : cette BD intimiste aura marqué la galaxie féminine en 2017

Saluée par la presse féminine ,“My little IVG ” permet de revenir par le dessin sur ce qui continue de concerner chaque année 220 000 femmes en France .